Les différents tests physiques au football

Lorsque vous travaillez le physique de vos joueurs, que ce soit en préparation physique au football mais également au cours de celle-ci, il est impératif d’individualiser un minimum. Je vous explique cela dans cet article avec une proposition de différents tests physiques à réaliser au football.

Pourquoi individualiser le travail physique au football ?

En préambule, individualiser ne veut pas dire faire travailler tout seul ! Cela veut dire que chaque joueur (ou petits groupes de joueurs) aura un travail physique, en fréquence ou intensité, qui sera différent des autres.

C’est cette notion de petits groupes qui fera la différence entre un travail physique optimisé ou non. En effet, il faut que les joueurs fassent le travail physique par groupe de niveau physique homogène et non en courant avec les copains. Ainsi, ils progressent plus rapidement et cela diminue les risques de blessures, notamment pour les plus lents qui se mettent en surrégimes pour suivre les plus rapides.

Quels sont les tests physiques au football ?

On peut distinguer 2 types de tests physiques : les vitesses continues et les intermittents. Ceux en vitesse continue sont, comme leur nom l’indique, basés sur des efforts continus c’est-à-dire que la vitesse augmente avec la durée. Les tests intermittents alternent course et marche. Chacuns ont leurs avantages…

Test Vameval

Il s’agit du test officiel reconnu par l’UEFA, créé par Georges Cazorla. Il permet de déterminer, via le palier auquel le joueur abandonne, la VMA de celui-ci. Vous pourrez ainsi regrouper ensuite les joueurs qui ont une VMA proche (0.5 à 1km/h max).

Le Vameval consiste à courir en allure croissante (début à 8.5km/h donc pas besoin de s’échauffer avant) et progressive avec des paliers à franchir. Arrive une vitesse où le joueur ne peut plus suivre le rythme donné par la bande son et c’est ici qu’il abandonne… le palier devenant la VMA.

Test Cooper

C’est un des tests les plus connus car gratuit. Il consiste à courir la plus grande distance possible sur 12′. Il faut bien entendu bien s’échauffer avant ! Avec une formule mathématique, vous obtenez la VMA. Idem, vous pouvez ensuite regrouper les joueurs ayant une VMA proche.

Attention, la VMA obtenue n’est pas forcément vraie, elle est souvent sous-évaluée. L’important est que ce biais est pour tout le monde.

Test 30/15 IFT

C’est un test intermittent créé par un professionnel français. Sur un parcours préconçu, les joueurs courent 30 secondes entrecoupés de 15 secondes de récupération. La vitesse augmente au fur et à mesure et lorsque le joueur abandonne, sa VMI est indiqué par le dernier palier entier franchit. On ne parle plus de VMA mais de VMI (Intermittente).

Conclusion sur les tests physiques

Il est impératif que les entraineurs fassent 1 test physique en début de saison pour faire des groupes de niveaux physiques homogènes. Ensuite, en fin de préparation et 1 fois en cours de saison semble une bonne moyenne.